---

---
Home / News / LE CONSEIL DU CAFE-CACAO SENSIBILISE LES FORCES DE L’ORDRE ET DE SECURITE AUX FRONTIERES DU GHANA
A+ R A-

LE CONSEIL DU CAFE-CACAO SENSIBILISE LES FORCES DE L’ORDRE ET DE SECURITE AUX FRONTIERES DU GHANA





Du 11 au 15 Février 2019, la Direction Générale du Conseil du Café-Cacao, à travers sa Direction chargée des Délégations Régionales et de la Commercialisation Intérieure a effectué une tournée de sensibilisation dans les localités de Bondoukou, Niablé et Aboisso.

En effet, dans le cadre des travaux de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Ghana dans le domaine de la commercialisation du cacao, la lutte contre la fuite des produits et la sécurisation des frontières ont été évoquées lors des différentes séances de travail conjointes.

Il est ressorti ainsi des travaux entre les deux pays que les producteurs Ghanéens jouxtant la frontière ivoirienne subissaient des tracasseries des forces de défense et de sécurité ivoiriennes dans le cadre du transport de leurs productions.

Pour mieux s’imprégner de cette situation, la Direction Générale du Conseil du Café-Cacao a initié cette mission en vue de s’informer de l’état réel de la situation sur le terrain d’une part, et d’autre part, de recueillir et sensibiliser les forces de défense et de sécurité.

Monsieur COULIBALY Whatami Vamoussa, Directeur Chargé des Délégations Régionales et de la Commercialisation Intérieure, représentant Monsieur KONE Brahima Yves, Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, aux étapes de Bondoukou et de Niablé, devant le corps préfectoral et les grands commandements régionaux et départementaux des forces de défense et de sécurité a indiqué que : « l’objectif de cette mission est de faire cesser les tracasseries que subissent les producteurs de cacao du Ghana jouxtant les frontières ivoiriennes dans le cadre du transport de leurs productions. »

Aux cours des échanges entre les participants, il est à relever que l’une des causes de la fuite des produits est l’écart des prix aux producteurs entre la Côte d’Ivoire et le Ghana.

Sur ce point, Madame Carine POE, Directrice Adjointe chargée des Délégations Régionales, qui assurait la représentation de la Direction Générale du Conseil du Café-Cacao à l’étape d’Aboisso a relevé que : « étant donné que les causes réelles de la fuite du cacao ivoirien vers le Ghana sont dues à l’écart des prix aux producteurs entre la Côte d’Ivoire et le Ghana en matière de commercialisation du cacao, des réflexions sont actuellement menées par Le Conseil du Café-Cacao et le Cocoa Board afin de déterminer un prix plancher pour le bonheur et le bien-être des producteurs des deux pays.. »

 

Au terme de cette mission de sensibilisation des Forces de l’Ordre et de Sécurité aux frontières du Ghana dans le cadre de la coopération avec le Ghana en matière de commercialisation du cacao, l’on pourrait indiquer que la nécessité de la lutte contre la fuite du cacao sans entraves à la libre circulation des producteurs Ghanéens aux frontières ivoiriennes est totalement réaffirmée… 

Voir les photos