---

---
Home / News / COOPERATION COTE D’IVOIRE/GHANA DANS LE SECTEUR DU CACAO REUNION DU MERCREDI 3 JUILLET 2019 A ABIDJAN
A+ R A-

COOPERATION COTE D’IVOIRE/GHANA DANS LE SECTEUR DU CACAO REUNION DU MERCREDI 3 JUILLET 2019 A ABIDJAN

Dans le cadre de la coopération entre la Côte d’Ivoire et le Ghana dans le secteur du cacao, une réunion s’est tenue ce mercredi 03 juillet 2019 à l’hôtel Pullman, Abidjan-Plateau entre Le Conseil du Café-Cacao et le Ghana Cocoa Board, le groupe des négociants, les industriels et les chocolatiers.

Cette rencontre fait suite à celle d’Accra au Ghana, les 11 et 12 juin 2019 derniers, dont les travaux avaient été sanctionnés par l’annonce d’un prix plancher de cacao à 2600 dollars la tonne. Prix en dessous duquel la Côte d’Ivoire et le Ghana ne vendraient pas le cacao de leurs producteurs.

En effet, cette réunion du 03 juillet 2019 à Abidjan, qui est le deuxième chapitre de la réunion historique du Ghana, avait pour but d’affiner les modalités de mise en œuvre du prix plancher de commercialisation du cacao.

« Nous sommes d’accord qu’il est nécessaire d’apporter des réponses à la pauvreté de nos parents paysans. Car, nous savons tous que ce sont des personnes qui vivent dans l’extrême pauvreté », a affirmé M. KONE Brahima Yves, Directeur Général du Conseil du Café-Cacao, tout en révélant également que les sujets du « prix plancher et le revenu des producteurs doivent être inscrits dans la durabilité ».

Allant dans le même sens que son homologue de la Côte d’Ivoire, le Chief Executive du Ghana Cocoa Board, Hon. Joseph BOAHEN-AIDOO, affirme qu’il « faut trouver un consensus pour permettre à ces petits planteurs d’améliorer leurs cadre de vie ».

Au terme des travaux de cette rencontre, les deux Directeurs Généraux ont animé un point-presse au cours duquel, ils ont lu une déclaration révélant l’institution d’un montant de 400 dollars la tonne (différentiel de revenu de subsistance) pour garantir un meilleur revenu aux producteurs.

Sans aller dans le sens d’une remise en cause de la proposition de la Côte d’Ivoire et du Ghana, les industriels, les négociants et les chocolatiers ont fait des suggestions sur des points à approfondir pour la mise en œuvre du mécanisme à des prochaines occasions de rencontres.

Déclaration de presse: À la suite d'une série d'échanges avec les principales parties prenantes, la Côte d'Ivoire et le Ghana ont mis en place un nouveau mécanisme de fixation des prix pour le commerce des fèves de cacao qui, à notre avis, contribuerait à fournir un prix rémunérateur aux Producteurs.
Le mécanisme qui a été introduit aux acteurs clés de l'industrie a été compris.
Ce système prend en compte un différentiel de revenu de subsistance fixe qui procurera aux producteurs un revenu décent. 
Un montant de $400 la tonne (différentiel de revenu de subsistance) a été institué pour garantir le prix plancher.
La Côte d'Ivoire et le Ghana ont toutefois promis d’engager des discussions avec l'industrie sur les questions de la durabilité.

Voir les photos